Les hommes et la mode vus par une attachée presse ayant vécu à Paris et Los Angeles

 In Culture, Discover, LIFESTYLE

Paris, le 19 février 2018

Anne Diagne est une jeune femme de presque 30 ans, passionnée de communication et plus particulièrement experte dans les RP. Elle a réussi à faire son réseau entre Paris, Londres, New York et Los Angeles. Développant la communication pour plusieurs maisons françaises, elle est plus connue pour son travail de Global PR Manager durant 5 ans chez The Kooples. Aujourd’hui elle nous explique ce qu’elle aime dans la mode homme et tous ses secrets de PR sur célébrités.

Quel est ton parcours et qu’est ce qui t’a conduit à t’intéresser à la mode homme ?

J’ai grandi à Paris et j’ai toujours eu une fascination pour la mode. J’ai tout d’abord voulu être journaliste pour pouvoir écrire sur les nouveaux talents, et finalement la communication s’est présentée comme l’outil majeur pour aider les designers à se faire connaitre. J’ai notamment développé durant 5 ans les relations presse et relations publiques pour la marque The Kooples, ce qui m’a permis de travailler sur la mode homme. Cela a été un véritable coup de cœur pour moi, et une révélation sur la créativité et les différents aspects du secteur masculin. Que ce soient les coupes, les matières, les différents styles, mais aussi les influences, la mode homme est très riche. Allant du dandy de Savile Row à Londres, au skateur de Venice beach à Los Angeles ou encore du Street wear de NYC, l’inspiration est partout et pour une fille, c’est d’autant plus intéressant que je m’habille essentiellement dans les marques hommes.

Quelle a été ta principale mission pour faire connaitre la marque The Kooples pour l’homme ?

Il a été essentiel de pouvoir raconter une histoire, un véritable story telling. Le savoir-faire de la maison et les influences ont été primordiales.
Que nous puissions parler de l’ADN de la marque au travers d’influence rock et mods ou encore du patronage et du tailoring, il est intéressant que ces produits masculins soient mis en valeur d’une façon différente. Parler de mode aux hommes et très différents de l’échange que nous pourrions avoir avec les femmes.
Capter l’attention de l’homme avec une nouvelle offre, et lui donner l’audace d’essayer un produit nouveau auquel il n’aurait pas pensé. Expliquer les coupes, les matières ou comment bien porter un costume était un travail que j’ai adoré faire ! C’est aussi pourquoi je me suis spécialisée dans la célébrité. J’ai travaillé avec beaucoup d’acteurs et de chanteurs que ce soit Pierre Niney, Omar Sy, Josh Duhamel, les Gun n Roses, Les Libertines, Foster The People… Mon envie de pouvoir décliner les différents styles que peut apporter la mode homme m’a tout de suite plu ! 

Experte en communication à l’international, quels sont les marques homme qui te plaisent aujourd’hui ?

La mode homme évolue beaucoup et c’est aussi pour ça que je la trouve intéressante. Elle est très différente de la mode femme et son approche l’est tout autant.
J’ai toujours adoré Hedi Slimane, bien qu’il ne soit plus chez Saint Laurent, il n’en reste pas moins une véritable source d’inspiration pour moi. Je suis toujours aussi admirative des créateurs comme Rick Owens ou Virgil Abloh mais j’ai un coup de cœur en ce moment pour la marque AMI qui selon moi est peut-etre aussi porter par les femmes – et j’en fais parti !
Je suis toujours fidèle à The Kooples aussi, chez qui on peut trouver des costumes très beau avec différentes coupes.

Est-ce compliqué pour une femme de parler de mode homme ?

Non pas du tout ! Bien au contraire, j’ai la vision de l’autre sexe, et j’ai une véritable sensibilité pour la mode homme. Que ce soit sur du costume, du blouson en cuir ou encore du streetwear, je trouve qu’il est intéressant de pouvoir s’adapter à son interlocuteur.
J’ai travaillé sur des évènements comme les Césars, le Festival de Cannes, Les Golden Globes ou encore sur des clips de rappeurs, et des videos de skateurs… Le challenge ne me fait pas peur et bien au contraire il m’amuse.

Toi qui habites à Paris mais aussi à Los Angeles, peux-tu nous définir la différence entre les français et les Américains en terme de style ?

Les Français sont classiques et aiment le noir ! Tout comme les Françaises… Il y a un chic à la parisienne comme il y a un dandysme pour les Anglais… En ce qui concerne les Américains, Los Angeles est particulier et le style y est plus décontracté. Que ce soit le skateur / surfeur de Venice avec les vans et le short coloré, l’homme plus classique et sophistiqué de Beverly Hills ou encore le hipster de l’East Side qui ne quitte pas son jean APC.. 
Pour les marques, il y a un véritable marché à conquérir, car les hommes sont encore à la recherche de conseils et d’information. 

Quel est pour toi le détail essentiel dans le style d’un homme ?

Les souliers sont si importants tout comme la montre.

Ton style en quelques mots ?

Je porte beaucoup de vêtements homme, que ce soit des pulls très larges ou des vestes d’homme et des pantalons de costume avec de hauts talons.
Mes vêtements sont classiques et j’essaie de toujours rester chic. Mon style est rock, mais ça, c’est une attitude !

Envie d’en savoir plus? Contactez Anne par mail anne@annediagne.com

Recent Posts
Comments
  • xe dien mini scooter
    Répondre

    Hey there! Do you use Twitter? I’d like to follow you if that would be ok.

    I’m absolutely enjoying your blog and look forward to new posts.

Leave a Comment

Contactez nous

Au plaisir de vous lire...

Not readable? Change text. captcha txt